Cassio Rivetti "Keep working hard and you will be there"

“I will be back soon…”

5 September 2016

CR Brussels Torgal 1

“Dear friends,

I had a peaceful night after a successful surgery on the leg I broke jumping the GP of Stephex Master with my horse, Torgal de Virton.

Recovery shall take some months which I will dedicate to spend quality time with my loved ones, recharging the batteries for my return.

Thanks to all and each one of you for the many messages and positive thoughts. Very appreciated! Special thanks to Brussels Stephex Master and its incredible medical team as well as the whole staff at UZ Brussels hospital.

Thanks also to all my sponsors and fans for standing on my side in a such hard moment of my career. Congrats Stephan Conter for putting together a great show. Well done!

I will be back soon doing what I love the most, riding and jumping.

Your friend

Cassio Rivetti”

 

Engagé sur le Stephex Master de Bruxelles ce week-end, Cassio a été victime d'une lourde chute lors du Grand Prix 5* hier après-midi.

« J'ai été déséquilibré sur l'oxer numéro 8 et n'ai rien pu contrôler en chutant. »

Très vite évacué par les secours, Cassio a été transféré à l'hôpital de Bruxelles où il a été pris en charge. Il a été opéré d'une double fracture tibia-péroné.

«L'intervention s'est bien passée et ma première nuit a été assez paisible. Ma récupération va prendre quelques mois. Je vais passer ce temps auprès de mes proches, recharger les batteries pour revenir en bonne forme.

Merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé des messages de soutien, c'est un bon réconfort.

Je souhaite remercier particulièrement l'équipe organisatrice du Brussels Stephex Master et son incroyable équipe médicale, tout comme les personnes qui travaillent au UZ Brussels hospital.

Merci à mes partenaires et à mes fans pour leur soutien dans cette période difficile de ma carrière. Bravo à Stephan Conter pour la réussite de son concours.

Je serai bientôt de retour pour faire ce que j'aime le plus, monter à cheval et sauter.

Votre ami

Cassio Rivetti. »

 

© Séverine Moronval